La Géométrie Sacrée des Écoles Byzantine et Russe
La composition géométrique de la Vierge de Vladimir choisit l'harmonie de la proportion dorée pour dessiner les auréoles de la Vierge et du Christ enfant.
 Andrei Rublev   V - L'auréole de la Vierge de Vladimir



L'Auréole de la Vierge de Vladimir s'harmonise avec Phi, le Nombre d'OrRublev    La valeur de son diamètre n'est autre que Phi au carré (= Phi + 1), selon le modèle du Triangle 3,4,5. Le nombre d'Or, donné par Dieu à l'homme pour qu'il trouve/crée l'harmonie sur Terre, magnifie la mère de Dieu. Il en exprime la mission, le rayonnement. N'a-t-elle pas demandé à Jésus de multiplier le vin ? Le rôle de la Vierge semble toujours de relier Dieu aux hommes, d'intercéder... La Vierge, vue par les Anciens, est humaine dans le sens le plus noble du terme.



                              Deux rectangles dorés se croisent pour révéler un carré de Phi sur l'Icône de la Vierge
                       Deux rectangles en croix de Phi par (Phi +1).
                       Ils dessinent au centre un carré de coté Phi








La structure dorée où s'inscrivent les visages et particulièrement les yeux de la Vierge, dans l'Icône de VladimirRublev    Deux rectangles dorés, de valeur Phi sur (Phi +1), se croisent au coeur de l'auréole de la Vierge, et dessinent un carré de valeur Phi. Nous retrouvons la dimension humaine de Marie, dimension à laquelle participe Jésus : son visage est ici désigné comme humain. La diagonale montante de ce carré blanc est dans le prolongement exact du segment 3, céleste, du triangle. La division dorée du même carré souligne l'oeil gauche de Marie, pendant que son oeil droit se cale sur une diagonale du quart du même carré. D'autres lignes interviennent mais la lecture des visuels devient trop difficile.












 Andrei Rublev   VI - L'auréole du Christ, petit Jésus




LAuréole du Christ se dessine sur la même trame géométrique dorée. Sa composition géométrique est une réflexion sur le SacréRublev    Reprenons les rectangles dorés de l'auréole de la Vierge. L'auréole du Christ s'accroche parfaitement à cette figure, comme Jésus au cou de sa mère. L'expression algébrique du diamètre de ce cercle est complexe :
√[Phi+3(Phi+1)]÷2(Phi+1) ≈ 1,175...















L'Auréole du Christ et le visage de la Vierge forment un vesica piscisRublev    Ce même cercle s'inscrit parfaitement à l'intérieur du liseret qui orne le voile de Marie, pour former un superbe Vesica Piscis. L'auréole d'essence divine vient ici se conjuguer avec les visages humains de la mère et du fils, avec pour centre un baiser. La pointe du triangle est sur ce second cercle.
























© Yvo Jacquier - Tous droits réservés.

page suivante
SUITE